L’Angélique

L’Angélique est une plante de la famille des ombélliféres   Nous trouvons en France cinq espèces dont la plus connue est l’Angélique Archangelica. Cependant d’autres espèces poussent à l’état spontané et l’on peut les retrouver aussi bien en altitude comme l’Angélique sylvestre et RazuliiCette plante bisannuelle très implantée en Europe du Nord ou en Russie trouve sa place sous différents climats, différentes latitudes en Europe mais semble de façon constante préférer les milieux humides et riches en matières organiques accumulées. Elle reste cependant très rustique et présente alors des développements variables selon le milieu où elle évolue.

angelique petiteL’Angélique Archangelica – la plus domestiquée – à fasciné l’homme depuis le moyen âge. Elle se voit alors investie de protéger de la peste et se trouve rapidement accaparée par les religieux et la sorcellerie. Plus proche de nous, la médecine plus académique lui attribue de réelles facultés de soins digestifs, désinfectants et nerveux. Elle s’utilise aussi et de façon importante dans la confiserie grâce à la transformation des pétioles ou bâtons à destination de la pâtisserie, la cuisine gastronomique, l’industrie agro-alimentaire, et enfin en liquoristerie en distillant les racines et les graines riches en huiles essentielles. La parfumerie, la phytothérapie et la pharmacie l’utilisent aussi sous de nombreuses formes.

Angelica archangelica 001

Cette plante aux multiples destinations a depuis de nombreux siècles trouvé sa place dans le Poitou et à Niort mais se retrouve aussi notamment dans le centre de la France. Niort reste cependant la ville de tradition qui transforme beaucoup cette plante et revendique son statut de “capitale de l’Angélique”… Le marais Poitevin est donc un milieu propice à sa production et son épanouissement.

La Culture

L’exploitation agricole du Gué se situe au bord du marais Poitevin et plus précisément de la rivière “Le Mignon”. Cette région des Deux-Sèvres à mi chemin entre Niort et La Rochelle bénéficie à la fois d’un ensoleillement et d’une douceur influencés par la proximité de l’Océan Atlantique, d’une pluviométrie par conséquent satisfaisante, et des atouts du marais Poitevin qui apportent aux terres une réserve en eau importante. Les parcelles d’alluvions calcaires correspondent particulièrement aux besoins de cette plante à travers non seulement une bonne porosité du sol, mais surtout une bonne réserve hydrique pour tout son cycle végétatif. La culture de l’Angélique Archangelica peut – de ce fait- y trouver sa place dans la mesure où ses conditions de culture y sont pleinement réunies. Le printemps doux et l’été bien ensoleillé permettent à cette culture de se développer harmonieusement.

photo 2

Le semis de la pépinière de début d’été permet de repiquer ensuite les plants en début d’automne pour une récolte en général prévue en deuxième partie du mois de Juillet.

La particularité de l’exploitation et de ses techniques culturales induisent une volonté de ne pas utiliser le moindre produit phytosanitaire pour l’obtention d’un produit sain. Il est donc donné priorité à des techniques précises de désherbage mécanique grâce à la herse étrille et la bineuse.

La Production du Gué

La récolte d’été, exclusivement manuelle, oblige une organisation particulière pour permettre aux clients acheteurs de bénéficier d’une livraison immédiate sans dégrader la qualité du produit brut. Cette récolte s’effectue en coupant les pieds un à un, puis en détaillant séparément les gros bâtons des petits. L’acheteur peut alors choisir une livraison des bâtons séparée avec des conditionnements selon ses souhaits.

photo 3

 

Contact

Jean-François CALLEAU
SCEA du GUE
79 210 Prin-Deyrançon
Tél : 06 07 52 72 77
jfcalleau@gmail.com